Dames d’amour est une asbl créée par des femmes malgaches résidant en Belgique depuis de nombreuses années. Dames d’amour, c’est un combat pour le développement économique et culturel des populations vulnérables, surtout femmes et enfants, de Madagascar.

Asbl qui se veut apolitique et non religieuse, Dame d’amour mène ses actions dans les deux pays. Le but est de récolter des fonds grâce à l’organisation de soirées, aux prestations du quatuor vocal Dames d’amour, à une partie des recettes d’un magasin d’artisanat malgache…et grace à vous!

Un travail concret et durable est ensuite mené sur le terrain, dans les villages figurant parmi les plus défavorisés de « l’île rouge »…

Nos Objectifs

Les priorités de Dames d’amour, ce sont les femmes et les enfants malgaches de certains villages défavorisés. Nos objectifs sont clairs et simples : nous souhaitons, d’une part, que la femme malgache soit financièrement autonome et que, d’autre part, ses enfants soient scolarisés. Ces points sont essentiels à nos yeux car trop de femmes et d’enfants sont exploités par un système irresponsable et injuste puis abandonnés.

Nos objectifs s’organisent autour de trois types d’assistance pour aider les personnes dans le besoin à mieux se lancer sur le chemin de l’autonomie, de la responsabilité. Ces trois types de « coup de pouce » sont:

Assistance Psychologique

Cette assistance vise avant tout à réinstaurer un dialogue avec les femmes qui ont subis des difficultés. Il s’agit principalement de femmes jetées en prison, victimes de la corruption généralisée ; des femmes violées et rejetées par les autres habitants ; des femmes et enfants victimes du tourisme sexuel et de la pédophilie ; des femmes et enfants victimes d’un réel eclavage domestique.

Il y a tellement de choses qui sont étouffées, considérées comme tabou puis subies dans le silence et la peur !

Il est donc important de redonner à la femme et à l’enfant leur confiance afin de les aider à reprendre une place dans la société.
Pour cela, Dames d’amour a fondé, dans les trois villages aidés, des bureaux dans lesquels les membres locaux de l’association peuvent recevoir, dialoguer, aider…

Assistance Économique

Le principe fondamental qui sous-tend l’aide économique est le suivant : Dames d’amour ne donne jamais d’argent aux villages aidés. Un tel don pose, à un moment où un autre, des problèmes d’appropriation, de mauvais partage, de convoitise ou simplement de vol. Nous n’acceptons donc pas le parrainage d’une famille ou d’un enfant. Dans notre philosophie de « coup de pouce » et notre objectif d’autonomie, nous préférons apporter du matériel, des outils concrets, de la matière première.

Les idées de projets locaux sont nombreuses, mais le manque de matière première transforme les idées en rêve irréalisable !

C’est dans ce sens que Dames d’amour veut agir…donner l’aide du départ et rendre autonome et responsable!

Assistance Écologique

Nous ne pouvons pas imaginer apporter une aide au développement sans penser à l’écologie. A quoi bon aider au développement si les populations évoluent dans un milieu, un environnement qui se dégrade de jour en jour ?
Déforestation catastrophique, perte de richesses animales et végétales, et pollution au profit des grandes entreprises…tels sont les drames écologiques de Madagascar.
En plus de cela, il existe des traditions agricoles (le tavy : la culture sur brûlis) qui apportent de la nourriture rapidement mais qui empêchent de pérenniser et revaloriser les retombées économiques à long terme.
Nous sommes évidemment conscients que chaque personne doit pouvoir manger et qu’il est difficile dans de telles conditions « d’épargner », mais nous voulons essayer de changer les mentalités. Par le biais de théâtre, de jeux, dans lesquels les habitants sont les acteurs, nous essayons d’inculquer l’idée du long terme.

Madagascar possède des richesses uniques et une diversité qu’il faut exploiter encore pendant des années !

Lala Njava
Présidente
Monika Njava
Présidente

Modi Ntambwe
Collaboratrice

Jérôme Hubert
Collaborateur communication / webmaster
Stéphanie Suciu
Collaboratrice communication